Huiles essentielles : mes indispensables

Après des années de médicaments à la chaîne (après avoir quitté le cocon familiale), j’ai décidé de les réduire très nettement et de commencer à me soigner plus naturellement avec des plantes et des huiles essentielles.

Pour que l’on soit d’accord, les huiles essentielles peuvent être dangereuses. Il faut les utiliser avec parcimonie et surtout bien se renseigner auprès de votre médecin, pharmacien ou naturopate au moindre doute. Je vous parle ici des huiles essentielles que j’ai l’habitude d’utiliser et pour lesquelles je me suis renseignée. Faites toujours un petit test dans le creux du bras pour vous assurer que vous ne faites pas de réaction.

Si je devais choisir quelques huiles indispensables, je choisirai les huiles essentielles de menthe poivrée, de lavande vraie, de tea tree, de marjolaine à coquilles et de ravintsara. Il y en a bien d’autre dont je me sers, mais 5 là sont celles qui me sont indispensables. Encore une fois, surtout pour les femmes enceintes et les enfants en bas âge, demandez conseil à votre médecin.

Lavande vraie

Cette huile essentielle à la douce odeur de Provence, a de nombreuses fonctions. Elle est tour à tour antiseptique, antifongique, apaisante, antispasmodique, antibactérienne, anti-douleur et anti-inflammatoire.
Je l’utilise principalement contre les petites piqures. Lorsque les petits boutons démangent, il suffit de mettre une goutte sur la zone et de frotter quelques instants. La zone sera rapidement endormie et ça ne grattera plus ! Grâce à sa fonction antibactérienne, elle est aussi très efficace contre les boutons. Laissez une goutte imbiber un coton tige et frotter délicatement le bouton. Vous pouvez également l’utiliser sur une petite blessure si vous n’avez pas de désinfectant ou encore la diffuser grâce à un diffuseur.

 

Marjolaine à coquilles

C’est mon huile essentielle chouchou contre le stress. Je dors très mal depuis que nous nous sommes installés dans notre nouvel appartement, la faute au stress, à la lumière et aux charmants voisins. Pour pallier à cela, je met chaque soir, quelques gouttes d’huile de jojoba et 5 gouttes d’huile essentielle de Marjolaine à coquille, dans ma main pour me masser le buste, le plexus solaire, les épaules, le haut des épaules et le bas du dos. Ses propriétés calmantes, sédatives, anti-spasmodiques, permettent de se détendre et m’aident vraiment à passer une bonne nuit. Elle doit impérativement être diluée dans de l’huile végétale, mais peut aussi être diffusée avec un diffuseur.
Attention, elle ne doit pas être utilisée pour un enfant de moins de 3 ans.

 

Tea tree

Huile essentielle idéale contre les petits boutons d’acné, elle permet d’éviter les marques disgracieuses du bien connu perçage de bouton (glamour un jour, glamour toujours). Tour à tour antibactérienne, anti-inflammatoire, antiviral, antiseptique et antifongique, elle permet de combattre tous les boutons et petites infections. On peut l’utiliser pure sur la peau, mais pour les muqueuses (contre les mycoses) il est indispensable de la diluer.

 

Ravintsara

Mon grand sauveur pour contrer les maux de l’hiver ! Cette huile essentielle est immunostimulante, c’est à dire qu’elle permet au système immunitaire de s’auto stimuler. Elle est également antivirale et microbicide, donc très efficace pour les maux de gorge. Vous pouvez l’utiliser sur la peau (diluée si vous ne la supportez pas pure), l’inhaler, la diffuser ou encore l’avaler. J’ai pris l’habitude, lorsque je suis en contact avec des gens malades, si je sens que ma gorge commence à me faire mal, à me gratter ou encore simplement si j’ai un petit coup de mou, d’en avaler quelques gouttes. En cure, vous pouvez la prendre sur 21 jours, à raison de une goutte matin et soir dans un peu de miel. Pour attaquer un début de maladie, vous pouvez en prendre deux gouttes matin, midi et soir, sur 4 à 5 jours, toujours dilué dans un peu de miel ou sur un demi sucre.

 

Menthe poivrée

Encore une HE indispensable à avoir dans son sac ! Très efficace contre les maux de tête, ses actions réfrigérantes, anti-inflammatoires et antalgiques permettent d’anesthésier la douleur. Il suffit d’une à deux gouttes, à masser sur les tempes (pas trop près des yeux !), derrières les oreilles et en bas du cou. Elle est très utile également pour les personnes maladroites qui se cognent souvent (oui oui ça sent bien le vécu !), une à deux gouttes sur le choc, on masse et la douleur s’estompe rapidement, voire disparaît !
Cependant, il faut faire attention. Le pouvoir réfrigérant de cette HE est très puissant. Une à deux gouttes suffisent largement pour faire effet.

 

En diffusion

Ma belle maman nous a offert un diffuseur d’huiles essentielles de la marque Phytosun Aromsnous l’utilisons presque tous les jours. Pour rafraîchir une pièce, pour le plaisir d’une ambiance olfactive, pour remplacer la charmante odeur de nos deux petits chats ou pour assainir l’air, il est vraiment parfait. Grâce à son système par ultrason, il permet une diffusion tout en douceur et la brume qui s’en échappe est délicatement parfumée. Il existe des synergies (mélanges d’HE) toutes faites, mais on peut aussi les faire soit même. Deux à cinq gouttes suffisent pour la diffusion, personnellement, j’ai parfois tendance, pour désodoriser ou en ambiance, à en mettre un peu plus, mais attention aux animaux et aux jeunes enfant !
Voici quelques idées :

  • HE de SARO : efficace pour assainir l’air ambiant et pour chasser les mauvaises odeurs (oui oui on en revient aux chats, surtout en cas de chaleur)
  • HE de MENTHE POIVREE et de CITRON : ce mélange frais et fruité est parfait pour rafraîchir une pièce l’été
  • HE de BERGAMOTE et MENTHE POIVREE : comme pour le mélange précédent, il est super pour l’été, la bergamote apporte un côté plus sucré
  • HE de CITRON et d’ORANGE DOUCE : effet bonne humeur garantit !
  • HE de RAVINSTARA et de MENTHE POIVREE : il fait froid et vos collègues ont tous attrapés les maux de l’hiver ? En diffusion dans la chambre, ce mélange va booster les défenses immunitaires. Si vous êtes déjà malade, il permettra d’aider à déboucher les bronches.

 

Encore une fois, les utilisations dont je vous parle ici proviennent de mon expérience personnelle, après de nombreuses recherches sur des sites spécialisés. Je vous invite tout de même à vous informer de façon complémentaire auprès d’un professionnel, ou sur des sites spécialisés dans l’aromathérapie. Vous pouvez regarder le site d’Aroma Zone qui est très complet, ainsi que dans des livres sur l’aromathérapie. Il est indispensable de bien regarder comment utiliser chaque huile essentielle et en quelle quantité. Vous pouvez tester dans le creux de votre bras avant toute utilisation. Pour les jeunes enfants et pour les femmes enceinte, il est indispensable d’avoir l’avis d’un professionnel comme votre médecin traitant ou un aromathérapeute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *